Lycée de Carthage - Tunisie

Dans les années 50, j'habitais en Tunisie à Khereddine entre la Goulette et le Kram. J'ai successivement été à l'école des Cadres
de Salammbô puis au lycée de Carthage de la Dixième à la Septième, avant de me retrouver chez les Maristes à Tunis.
Parti en 1957, je suis revenu en 2007 en Tunisie.
Que du plaisir et du bonheur en retrouvant mes souvenirs et en appréciant l'accueil des Tunisiens
Je fais parti des premiers élèves de ce lycée. il était
encore en construction quand nous y sommes entrés fin
1950. je me souviens même que les travaux avaient été
retardés parcequ'ils avaient découvert une statue ou une
fresque romaine dans l'enceinte du lycée.
Tous les matins pour aller au Lycée de Carthage, je
prenais le TGM à Khereddine et je descendais à la station Sainte Monique. En 1956 la station du TGM a
changé de nom pour "Saïda" et aujourd'hui le lycée de Carthage est devenu le Lycée de Carthage Présidence.

J'ai retrouvé mes photos de classe de cette époque.
Si vous êtes dessus ou si vous reconnaissez un frère, une
sœur ou un ancien camarade, n'hésitez pas à me contacter.

Si vous avez conservé vos photos de cette époque, envoyez-les, je les mettrai sur le site. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons des chances de retrouver nos souvenirs.
   
Jean-Claude Demais
Le Lycée de Carthage vu par ses anciens élèves

J'ai un très bon souvenir de Carthage et surtout du lycée et du train blanc et bleu que je prenais tous les matins.
J'adore Tunis!
J'ai aussi toutes les photos de l'école.
Et la dernière fois que je suis passée devant, le directeur m'a fait entrer et j'ai revu le banc où j'étais assise enfant.
En souvenir de notre lycée, de tous les élèves de Carthage et surtout en souvenir de notre jeunesse.

   
Claudia Cardinale
     


Les ambiances au lycée de Carthage
Je m’appelle Roland Pierrot, j’ai été élève à l’école primaire de Salammbô de 1951 à 1956 puis au lycée de Carthage d’octobre
1956 à juin 1958. J’essaye de me remémorer mes impressions d’utilisateur du lycée de Carthage, la perception des ambiances
que pouvais avoir ce petit garçon, en qualité d’élève de 6ème et 5ème M1.
C’était un lycée tout neuf, immense et magnifique et nous avions, les copains de Salammbô et moi, la certitude d’avoir une chance
énorme de vivre là. Prendre le TGM était une fête journalière, passer la journée sur un site aussi prestigieux, .....(lire la suite)

   
Roland Pierrot
     

Le Lycée de Carthage qui était, et de loin, le plus bel établissement scolaire de Tunisie.
Surplombant la mer, beau, moderne, fonctionnel, il était doté d'une salle de sport couverte complètement équipée, de terrains de
volley-ball, de hand-ball et de basket-ball, d'aires de sauts et de lancers ainsi que, "luxe" suprême, d'une véritable piste d'athlétisme.
Et cela dès le début des années 50, c'est à dire à une époque où, même en France, la majorité des lycées étaient gris, tristes,
sous-équipés et plutôt vétustes......(lire la suite)

   
Max Fitoussi
On doit la beauté du lycée de Carthage à un architecte amoureux de la Tunisie, M.Marmey. Mes camarades de classe - Arabes :
la petite Leila, les jumeaux Amel et Raouf Maoui, Ben Aziza, Ben Yeder, Omar El Alami, ou Italiens (Gloko Canaméla, Antoine
Milazzo) ou Gilles Waschetti, Claud Tedescki, Sybille, Caroline Hoeveller (Américaines) : ce brassage de nationalités ouvrait l'esprit.
   
Martine Cohen-Hadria
Monsieur Still Le professeur de musique avait organisé une chorale, à laquelle l'assistance était obligatoire, le samedi après-midi.
Chacun cherchait à y échapper. Un de mes condisciples de 4ème, par ailleurs Petit Chanteur à la Croix de Bois à la cathédrale de
Tunis (je ne dirai pas qui !) avait réussi à se faire classer "zebla", donc dispensé de chorale.
Personne n'a oublié ce doux nom de "zebla" (=rebut, déchet) qui désignait ceux qui chantaient faux (j'en faisais partie....(lire la suite)
   
Françoise Gilbert (épouse Moyen)
La Dépèche Tunisienne : La construction du lycée de Carthage commencera vraisemblablement dans un mois....(voir le document)
Communication concernant le Lycée de Carthage au Colloque International de Grenoble du10-12 Septembre 2008.
Vous pouvez télécharger le résumé d'une communication d'une architecte tunisienne, Alia Ben Ayed, qui avait contacté en 2006
Roland Pierrot pour témoigner de ses souvenirs sur les ambiances ressenties au Lycée de Carthage, à propos d'une thèse
qu'elle faisait à ce moment là Téléchargez la communication
Autre communication de Mme Alia SELLAMI BEN AYED, architecte enseignante. Téléchargez
Membre de l’équipe de recherche sur les ambiances (ERA) de l’École Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis (ENAU).
   
les fresques du réfectoire.
   

Photos de classe du Lycée de Carthage : années 1946 - 1961 Cliquer ici

Autres photos de classe Cliquer ici

Autres souvenirs Cliquer ici

Lycée de Carthage - TGM - Tunis - La Goulette - Khérredine - Le Kram - Carthage - Sidi Bou Said - La Marsa - Tunisie